La bosse de Bison que tous redoute

Le nom que l’on a donné à ce trouble postural ne fait qu’accentuer notre réticence face à celui-ci. L’augmentation de la cyphose cervico-dorsale, la courbure qui forme la jonction des dernières vertèbres cervicales et les premières vertèbres thoraciques, nous fait penser à la bosse de ces puissantes bêtes.

Charnière cervico-dorsale

La jonction cervico-dorsale est aussi le lieu de transition entre des vertèbres mobiles (cervicales) et peu mobiles (dorsales). C’est donc une région qui est soumise à un grand niveau de stress physiques et de contraintes environnementales. 

Avec le télétravail, les téléphones intelligents et notre temps passé assis qui ne cesse de croître, certaines personnes parmi nous se préoccupent de plus en plus de ce trouble. Par chance, il peut être uniquement d’ordre esthétique chez plusieurs, mais malheureusement, il peut très bien être douloureux pour d’autres. 

 

Quelles sont les causes de la bosse de Bison ? 

Tous veulent l’éviter si possible ou du moins, y remédier. Dépendamment de l’origine, la bosse de Bison peut être prise en main plus ou moins aisément. 

  • Mauvaises habitudes posturales 
  • Faiblesses musculaires du cou, du haut du dos et des muscles stabilisateurs de omoplates 
  • Diminution de la souplesse et rétraction des certains muscles (trapèzes supérieurs et pectoraux) 
  • Morphologique 
  • D’ordre génétique et héréditaire 
  • Scoliose dorsale
  • Arthrose 
  • Un travail qui demande d’être penché vers l’avant (esthéticienne, hygiéniste dentaire) 
  • Accidents, traumatismes physiques 
  • Posture antalgique (douloureuse) ou émotionnelle 

 

Si comme moi vous regardez les photos de votre grand-mère qui a le dos vouté, arrondi et que l’hérédité semble travailler contre nous, ne vous découragez pas. Nous pouvons améliorer notre posture et diminuer la progression de ce trouble postural à venir, il faudra juste travailler un peu plus fort et assidument. 

 

Quand c’est plus qu’une question d’esthétisme 

C’est parfois frustrant de voir des gens dans notre entourage s’avachir constamment sur le divan, devant l’ordinateur, ne faire aucun exercice d’étirement ou postural, et s’en sortir sans inconfort ni douleur.  Alors que vous prenez probablement de maintes précautions afin de conserver la meilleure posture tout au long de votre journée et malgré tout, finir avec les épaules en feu ! 

Malheureusement, certaines personnes auront plus de prédispositions que d’autres à développer des problèmes musculosquelettiques en lien avec des mauvaises habitudes posturales. Alors qu’à l’opposé, d’autres possèdent un corps avec une capacité d’adaptation inexplicable. 

Voici quelques exemples de signes et de symptômes de la bosse de Bison : 

  • Douleurs au niveau cervical et dans la région des omoplates 
  • Tensions musculaires aux muscles du cou, dans la région thoracique et aux épaules 
  • Céphalées de tension et migraines 
  • Diminution de la mobilité du cou (difficulté à tourner la tête et/ou regarder vers le plafond) 
  • Respiration altérée (superficielle, raccourcie) 
  • Tensions des muscles du visage  
  • Sensation de lourdeur à la tête 
  • Baisse de la concentration 
  • Problèmes à l’articulation tempo-mandibulaire (ATM) 
  • Problèmes discaux de la région cervicale (bombement, hernie, dégénérescence)
  • Pincement des racines nerveuses (irradiations douloureuses et engourdissements dans les bras) 
  • Étourdissements 
  • Diminution de mobilité des épaules et thoracique

 

Votre collègue de travail se tient peut-être tout croche à vos côtés. Ne faites pas comme lui.  Prévenez cette panoplie de problèmes en pratiquant des exercices correctifs et investissez tout de suite dans votre bien-être à long terme. 

 

Ce problème existait bien avant les téléphones intelligents 

Des chercheurs avaient déjà un doute sur la relation entre la protraction de la tête (tête vers l’avant) et les douleurs cervicales. Une étude assez élaborée de Griegel-Morris avait été publiée dans le Journal of the American Physical Therapy Association en 1992 qui démontrait que plus la tête était projetée vers l’avant plus les symptômes au niveau cervical étaient importants. Si la tête se trouve bien alignée avec le centre de gravité du corps (0 degré), celle-ci pèse environ de 4.5 à 5.5 kg. Selon cette étude, il semblerait qu’il faut ajouter 4.5 kg à ce poids à chaque pouce (2.54 cm) en avant de ce centre. Plus vous penchez votre tête plus celle-ci pèse lourd sur les structures musculosquelettiques. Imaginez 30 ans plus tard, comment ces chercheurs doivent grincer les dents avec l’avènement des appareils portables et le télétravail!  

Cou du texto

En plus de la déformation structurale, certaines personnes développeront un amas graisseux autour de la 7e vertèbre cervicale. Il semblerait que c’est le résultat des tensions musculaires et du processus inflammatoire qui crée une stagnation de la circulation locale et ainsi, une accumulation de graisse. 

 

Ne vous laissez pas tenter par des solutions faciles 

Plusieurs compagnies ont réalisé dans les dernières années qu’il y aurait de l’argent à faire avec ce fléau. De nombreux nouveaux gadgets sont sortis sur le marché pour corriger votre posture et se ventent de soulager indéfiniment vos malaises et douleurs. Que ce soit une application sur votre téléphone intelligent (qui je vous le rappelle, fait partie de la source du problème), des attelles correctrices ou des capteurs de posture, utilisés seuls, les résultats seront peu concluants. Si par contre vous combinés une de ces approches avec un programme complet d’exercices de rééducation posturale, cela pourra certainement vous aider à rester motivé. Malencontreusement, si les attelles ne sont pas utilisées de façon adéquate ou portées trop longtemps, des douleurs et d’autres problèmes peuvent se développer. Ce sont souvent des forces externes induites par des sangles, bandes élastiques ou ceintures qui forcent votre corps à se redresser, risquant de vous blesser si l’intensité de celles-ci est trop grande. Je crois que la meilleure façon d’améliorer sa posture à long terme, c’est d’abord d’en être conscient. Voici la démonstration d’un exercice simple à faire derrière son bureau et à ordinateur.

Correcteur postural

 

 

Le chemin vers une posture normalisée 

L’important ici, c’est de tenter de trouver un équilibre qui vous est propre. Nous ne sommes pas tous fait de la même façon, donc nous n’essayerons pas de faire en sorte qu’il y est une seule posture ‘’correcte’’. Si vos problèmes se sont installés sournoisement sur une longue période et que votre posture s’est modifiée au fil de temps, il faudra faire preuve de patience et d’assiduité pour inverser le processus.  

  1. Améliorer votre environnement : Il faut faire en sorte que votre environnement de tous les jours soit adapté à votre morphologie et vous accompagne dans le maintien d’une posture juste pour vous. Ajustez la hauteur de l’écran de votre ordinateur ; élevez votre livre, votre tablette ou cellulaire par un coussin lorsque vous les consultez assis sur la causeuse; alternez votre position de travail debout à assis au courant de la journée.
  2. Prendre conscience de votre posture : Regardez-vous dans un miroir, prenez une photo ou une vidéo de vous devant votre poste de travail afin de voir les vices posturaux que vous avez et portez-y une attention particulière. Vous n’avez pas les connaissances pour vous auto-évaluer ? Demandez à un votre thérapeute si vous pouvez lui faire parvenir les photos prises et d’évaluer votre posture pour vous. 
  3. Pratiquer l’auto-agrandissement : Le principal problème postural que nous rencontrons c’est l’affaissement de notre colonne vertébrale. Que vous soyez assis ou debout, apprenez à faire cet exercice plusieurs fois par jour peu importe où vous êtes. Il s’agit d’allonger sa colonne vertébrale comme s’il y avait un fil de fer qui tirait doucement le sommet de votre tête vers le plafond. Voici une démonstration de l’exercice de l’auto-agrandissement aussi appelé étirement axial.
  4. Retrouver votre mobilité thoracique et cervicale : Plus vous êtes cyphosés, la tête projetée vers l’avant avec les épaules enroulées, moins grande est votre mobilité vertébrale. La région thoracique sera la première à être affectée, surtout dans les mouvements de rotation, d’inclinaison et d’extension. Sortez votre gros ballon d’exercices et amusez-vous à respirer profondément sur le côté et sur le dos. Pratiquez l’exercice du chat dos rond/chat dos creux et celui du Sphinx pour travailler votre flexion et extension de votre colonne dorsale.Douleurs cervicales
  5. Assouplir vos muscles tendus et sollicités : Dans cette problématique posturale, se sont souvent les muscles pectoraux, les trapèzes supérieurs, les fléchisseurs profonds du cou et les sous-occipitaux qui sont les plus raides et même inflammés. Si vous passez vos journées devant l’ordinateur vous pourriez facilement pratiquer deux ou trois étirements à chacune de vos pauses (AM, midi et PM).  De sorte que vous enlèveriez au fur et à mesure les tensions cumulées et n’attendez pas à la fin de la journée pour éteindre le feu dans votre cou !
  6. Renforcer le haut du dos, le cou et les épaules : Votre tête à un poids qui équivaut à celui d’une boule de quille. C’est énorme ! Pourtant, peut d’entre nous prenons le temps et mettons l’effort de muscler notre corps afin qu’il soit assez fort et endurant pour la tenir sur nos épaules toute la journée ! Vous n’aimez pas faire de la musculation ? Adonnez-vous à une activité physique qui sollicitera ces régions tout en vous amusant : la natation (back-crawl et la brasse), le yoga (la salutation au soleil), le rameur, etc. 
  7. Changer vos habitudes une à la fois : Pourquoi ne pas faire un meeting en marchant près de chez vous avec une oreillette et les mains libres ? Prenez des micro-pauses à toutes les 20 minutes (on se lève de sa chaise et on fait 5 squats) avant de poursuivre son travail. Laissez de côté votre cellulaire sur l’heure du dîner…et savourez davantage votre repas. 

 

Vous pensiez trouver l’EXERCICE magique pour vous débarrasser de votre bosse de Bison ?  Désolée. Je ne suis pas magicienne. Si jamais il y a une compagnie ou un gadget qui mentionne que c’est possible, il y a anguille sous roche. C’est une prise en charge complète de votre posture et une meilleure hygiène de vie qui faudra envisager pour des résultats probants et qui perdureront dans le temps.