Souffrez-vous de «text-neck»?

Article publié dans l’édition avril-mai du journal Ici-Maintenant à la page 28

Vous possédez un téléphone intelligent…et une tête? Alors, vous avez les deux conditions requises pour développer un text-neck. À moins qui soit déjà trop tard.

L’expression ‘’text-neck’’ signifie les douleurs au cou qui découlent de l’envoi de SMS (textos), mais elle s’applique aussi à l’utilisation des tablettes numériques et autres écrans qui nous obligent à baisser la tête et à fléchir le cou.

La tête d’un humain moyen pèse une douzaine de livres en position neutre, lorsque de côté, le lobe d’oreille est aligné avec l’articulation de l’épaule. Il faut ajouter 10 livres supplémentaires à celle-ci pour chaque pouce en avant de cette ligne verticale. Si par exemple, vous consultez  votre téléphone intelligent déposé sur une table, votre tête pèse en réalité 30, 40 ou 60 livres! Sachant que nous pouvons passer de 2 à 4 heures par jour à lire nos courriels, répondre à nos messagerie texte ou à naviguer sur les médias sociaux, cela fait beaucoup de stress sur notre colonne cervicale et nos épaules.

La position de flexion du cou met les muscles en tension, et sur une période prolongée, l’inflammation s’installe et ils deviennent douloureux. Par ailleurs,  le text-neck ne s’arrête pas là. Des maux de tête, des migraines chroniques, des pincements nerveux, l’usure prématurée de la colonne vertébrale, des hernies discales cervicales, sont quelques exemples de complications possibles de l’utilisation inadéquate de votre téléphone.

Le plus inquiétant c’est qu’à long terme, ce geste banal peut supprimer la courbure normale du cou, voir même l’inverser chez les plus jeunes! En période de croissance leur colonne n’est pas aussi stable que la nôtre, donc plus sensible aux modifications de leur posture. Les dommages peuvent être graves et parfois irréversibles pour ceux-ci, malencontreusement, les plus grands utilisateurs de cette technologie. L’éducation et la prévention est de mise, mais de plus en plus, la rééducation posturale est nécessaire lorsque les ravages nuisent à leur santé et bien-être.

Je ne vous dis pas de mettre sur le bûcher votre cellulaire, mais plutôt de l’utiliser en maintenant une bonne posture. Voici quelques règles à respecter :

  • Regarder l’écran en baissant  les yeux et non la tête
  • Élever l’écran à la hauteur des yeux
  • Déposer-le sur un support à cette fin
  • Utiliser les deux mains lorsque vous écrivez
  • Supportez vos bras
  • Prendre des pauses régulières et regardez au loin
  • Faire des exercices d’étirement pour le cou et les épaules

Bon. C’est certain que c’est moins discret de cette façon. Vous ne pourrez plus consulter furtivement votre téléphone durant un cours ou un souper ennuyant.

Un usage sélectif demeure, selon moi,  la meilleure solution. Attendez d’avoir accès à un ordinateur pour répondre à vos courriels et faire une planification exhaustive de vos prochaines vacances.  Votre téléphone intelligent ne devrait pas remplacer votre ordinateur, mais être en complémentarité.  Éliminez les applications superflues et supprimer les notifications de toutes sortes. De cette façon, vous choisirez le moment et l’endroit idéal pour consulter votre cellulaire plutôt que ce soit lui qui vous le dicte. Allez-y, reprenez le contrôle!