Travailler debout : est-ce vraiment la solution?

«Est-ce que c’est bon les postes de travail debout?» C’est LA question qui m’est le plus souvent posée par mes clients ces temps-ci. Savez-vous ce que je leur réponds? «Ça dépend.»

Assis ou debout? Là est la question!

Voyez-vous, nous avons longtemps pensé que la position assise était la cause de bien des maux, alors, qu’en réalité, se sont les positions statiques qui sont davantage néfastes pour notre santé.  Du moins, c’est ce que les études démontrent aujourd’hui. Par conséquent, si vous passez la journée debout sans bouger, vous avez probablement autant de problèmes de santé et peut-être même plus, que vos collègues qui sont demeurés assis.

Fumer ou rester assis

Une position adoptée de façon prolongée est synonyme de sédentarité, qu’elle soit assise ou debout. Il semblerait  que la sédentarité tue plus que le tabac! Comment? Parce qu’elle favorise :

  • L’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires
  • Le diabète de type 2 et l’obésité
  • Les troubles musculo-squelettiques (maux de dos, de cou, d’épaules, sciatalgie, tendinite, maux de tête, etc.)
  • L’absentéisme au travail et la baisse de productivité
  • Le développement de l’Alzheimer et le risque de chutes chez les personnes âgées
  • Les jambes lourdes
  • La constipation
  • La fatigue générale

Dre Stéphanie Demers, amie et chiropraticienne à Shefford, voit tout comme moi les répercussions de la sédentarité sur sa clientèle : «Toutes les positions prolongées sont néfastes pour le corps. À la clinique, je vois énormément de patients qui souffrent de douleurs cervicales, de douleurs thoraciques ou de raideurs au niveau des épaules en raison du travail de bureau. Certains arrivent même avec le “dos barré” puisque le fait d’être assis diminue la fonction des muscles fessiers et ischio-jambiers.»

Dire que vous êtes en train de lire ceci confortablement assis. Allez hop, continuez votre lecture debout! Car selon certaines études, même si vous faites de l’activité physique après les heures de travail, cela ne semble pas être suffisant pour renverser les effets néfastes cumulés au bureau. Il faut être actif tout le temps. Autant au travail, à la maison que dans vos loisirs.

De 25$ à 5000$

Effectivement, un poste de travail debout en alternance avec un poste de travail assis sera une façon de vous garder mobile toute la journée. Encore là, faut-il que ce nouveau poste debout soit ajusté à votre morphologie et à vos tâches, qu’il soit facile d’utilisation et qu’il ne coûte pas les yeux de la tête à vous ou à votre employeur. Des modèles à seulement 25 $ peuvent rencontrer tous les standards ergonomiques. Entre autre, celui offert chez Oristand (oristand.co) que mon copain utilise à la maison comme au bureau est léger, versatile et transportable. Tandis que des modèles à 5000$ avec un tapis roulant intégré ne semblent pas apporter une plus-value. Regardez cette vidéo de 30 seconde pour voir l’utilisation simple du bureau portable de mon copain Olivier.

La recette magique : alterner

Mais avant d’investir dans un poste de travail debout, il y a beaucoup d’habitudes de vie et de nouveaux réflexes que vous devriez intégrer à votre routine de travail :

  • Prendre une marche lors des pauses
  • Éviter de manger à son poste de travail
  • Se lever à toutes les heures
  • Faire ses appels debout ou en marchant avec un casque d’écoute ou une oreillette
  • Se lever pour aller parler à un collègue plutôt que de lui envoyer un courriel

Encore une fois, Dre Demers résume bien la ligne directrice à suivre : «En tant que chiropraticienne, le meilleur conseil que je peux vous donner est de varier vos postures de travail. On veut donc éviter d’être statique. On veut du mouvement! Prenez des pauses. Programmez-vous une alarme pour ne pas oublier. Quelques courts étirements, deux ou trois respirations profondes et on recommence en changeant de position.»

Tennis sur table de conférence - Noburo Voilà! C’est simple comme ça. Et tant qu’à y être, transformer une table de conférence en  table de tennis sur table! C’est ce que mon copain et ses collègues ont fait à Noburo Granby. Chapeau!