Si ce que vous mangez vous donnait mal au dos!

Un matin, mon copain Olivier m’est arrivé avec une drôle d’idée : “Mélissa, on devrait faire une cure!’’ Il faut que vous compreniez, qu’Olivier à des idées comme celle-ci environ une fois par mois, et si j’attends un jour ou deux, ça lui passe. Pas cette fois-ci!

Il venait de lire sur ”The Virgin Diet’’, une cure préconisée par J.J. Virgin1, une célèbre spécialiste de l’alimentation, de la remise en forme et de la santé aux États-Unis. À la lecture de nombreux témoignages sur son site internet, cette diète semblait faire des miracles. Certains disent avoir enrayé définitivement leur mal de dos, qu’ils ne souffrent plus de haute pression ou de cholestérolémie, que les symptômes reliés à la fibromyalgie ont diminués considérablement et même quelqu’un a mentionné avoir résolu son anxiété et ses troubles de sommeil! Un peu plus, puis cette diète règle même les problèmes de couple (sarcasme).

Je ne crois pas au Père-Noël, pourquoi croirais-je aux diètes miracles?

Par chance, je me laisse très peu emporter irrationnellement par des solutions qui semblent trop simples à première vue. Avant de m’emballer ou de rejeter l’idée complètement, je me suis mise à lire davantage sur le sujet.

Le plus dure : les 21 premiers jours

La première partie de cette cure, qui est d’une durée de trois semaines, consiste à éliminer complètement de notre alimentation les sept aliments suivants :

  1. Produits laitiersAllergènes
  2. Arachide
  3. Gluten
  4. Maïs
  5. Œufs
  6. Soya
  7. Sucre et succédanés de sucre

La théorie étant que les six premiers aliments ont un haut potentiel allergénique et peuvent donc créer des réactions inflammatoires qui se manifestent de différentes façons d’un individu à l’autre :

  • Irruptions cutanées, eczéma, acné
  • Fatigue, dépression passagère, insomnie
  • Trouble de l’humeur et hyperactivité chez l’enfant
  • Maux de tête, migraines, manque de concentration et d’énergie
  • Douleurs et inflammation articulaires
  • Gain de poids
  • Infections répétées (otites, sinusites, urinaires)
  • Rhumes et grippes à répétition
  • Etc.

À leur tour, le sucre et tous ses dérivés, encrassent les différents systèmes et sont la cause de nombreux autres problèmes de santé. Alors, pour bien faire la désintoxication, il est recommandé de mettre de côté autant que faire se peut cet aliment aussi addictif que la cocaïne! 2  Comme nous le retrouvons partout, même dans les aliments dits ”santé“, il faut redoubler de vigilance.

Et les miracles arrivèrent!

Après seulement trois jours d’élimination de ces aliments, nous remarquions déjà des changements notables chez nous. Olivier nota un arrêt complet des démangeaisons et des desquamations de psoriasis dans son cuir chevelu, sa barbe et au pourtour de certaines articulations. Son niveau d’énergie monta en flèche, au point où il pouvait travailler douze heures d’affilées et avait une meilleure capacité à gérer ces journées auparavant éprouvantes et stressantes. Par comble du bonheur (le mien!) il arrêta même de grincer des dents la nuit!

De mon côté, ma digestion se porta à merveille, l’acné dans mon visage laissa place à un teint radieux, mes idées devinrent plus claires et mon sommeil beaucoup plus réparateur (à moins que ce soit du fait qu’Olivier ne grince plus des dents).

La deuxième étape : la réintégration des aliments

Après 21 jours, il faut réintégrer les sept aliments proscrits. Un à la fois, pendant 3 à 4 jours chacun, et voir comment notre corps réagi. Nous avons commencé par les aliments que nous croyons les moins allergènes pour nous : les œufs, le soya, les arachides et le maïs. Tous se passa bien, sauf pour moi, le maïs ne semble pas être très apprécié par mon système digestif, et ce dernier me l’a fait comprendre (ballonnements, lourdeur, fatigue).  Nous doutions davantage que le gluten et le lait ne feraient pas bon ménage chez nous. Nous en avons eu la preuve presque instantanée lorsque nous avons couru aux toilettes après une pizza au fromage et quelques tranches d’un pain multigrains avec beurre. Je vous épargne les détails.

La troisième étape : le quotidien après la diète

Pour nous, après seulement la première étape, ce régime était déjà devenu une nouvelle habitude de vie. Nous avons continué à consommer beaucoup plus de légumes et de fruits frais,  tandis que le sucre et les aliments transformés ont pris une place très minime dans notre quotidien. Bien entendu, nous avons banni tous produits alimentaires contenant du gluten, des produits laitiers et du maïs. Du moins, pour l’instant.

En gros, nous observons les recommandations de Myriam Marleau, herboriste clinicienne à Granby : “Il faut privilégier les légumes verts feuillus, les fruits, les céréales et les grains entiers, les noix et les graines et en éliminer le plus possible de votre alimentation le sucre, les viandes rouges, les colorants et les additifs alimentaire, les charcuteries, les abats, les boissons contenant la caféine et l’alcool. De cette façon, vous maximisez l’apport riche en minéraux, en vitamines ainsi qu’en nutriments indispensable à la réparation, la fortification, la minéralisation et la bonne santé des os et des articulations. Du coup, vous diminuez également les sources responsables des symptômes inflammation chronique. L’alimentation est la base de tout bien-être’’.

30 jours DÉTOX : pourquoi pas!

Si nous avions à recommencer cette cure, je m’entourerais davantage de spécialistes* dans le domaine, afin d’être conseillée sur les aliments, les plantes, les suppléments alimentaires et des recettes savoureuses à privilégier. Bref, un support afin de retirer le meilleur de cette expérience. Je vous suggère donc de vous inscrire au défi 30 jours DÉTOX, organisé par Myriam Marleau, qui aura lieu durant tout le mois de mai. Une belle façon d’entamer l’été au meilleur de sa forme. Une soirée d’information aura lieu le 20 avril à 18h à Granby. Cliquez ici pour réserver votre place!

30 jours DÉTOX

*Consulter votre médecin ou tous spécialistes avant d’entamer une diète, un régime ou une cure.

1 – http://jjvirgin.com/about-jj/

2 – Huffington Post, Le sucre est-il plus addictif que la cocaïne? http://www.huffpostmaghreb.com/maxence-roy-/le-sucre-estil-plus-addic_b_7281430.html