Quel mal de tête avez-vous et comment le soulager?

Chacun d’entre nous s’est déjà réveillé un matin avec un mal de tête. Peut-être même cela vous est-il arrivé durant les récentes Fêtes? L’excès de vin rouge, les perturbations de votre rythme circadien ou le canapé-lit d’un confort douteux de votre belle-maman ont pu faire partie des multiples causes de ce mal de tête. Pour la plupart d’entre nous, le retour à la routine normale a fait en sorte que ce mal de tête n’était plus qu’un vieux souvenir. Malheureusement, d’autres vivent au quotidien avec des céphalées qui, parfois, les invalident au point de ne pouvoir vaquer à leurs activités de tous les jours, même professionnelles.

Il y a différents types de maux de tête et une kyrielle de facteurs qui favorisent l’apparition de ceux-ci. Aujourd’hui, nous nous attarderons sur un type en particulier : les céphalées de tensions.

Les céphalées de tensions

Avec l’augmentation marquée de l’utilisation des nouvelles technologies (ordinateurs, tablettes, écrans, téléphones intelligents), la charge de travail toujours plus grande et le stress qui y est associé, les céphalées de tensions sont devenues une problème inquiétant en santé au travail et elles ont des conséquences très néfastes à long terme :

• Absentéisme au travail
• Anxiété et angoisse
• Agressivité et dépression
• Diminution des performances professionnelles et scolaires

Un mal de tête sournois

Pourtant, peu de gens connaissent ce trouble et on la capacité de le détecter chez eux. La raison? Probablement parce que ces céphalées s’installent rarement du jour au lendemain. Une fatigue oculaire, une sensation de pression au front, des tensions dans la nuque, une légère diminution de la capacité de concentration sont des signes annonciateurs que quelque chose cloche. Encore une fois, rare sont ceux qui s’en préoccupe à ce stade-ci. Nous allons nous en inquiéter et consulter (peut-être) un professionnel de la santé lorsque les symptômes et les douleurs s’aggravent et se décrivent comme ceci :
• Douleur à la nuque, aux tempes et au front
• Qui touche généralement un côté à la fois (hémi casque)
• Douleur non pulsatile et constrictive
• Épisodique ou chronique

Un mal que VOUS pouvez soulager

Mal de tête - Céphalée de tensionsSi vous souffrez de bruxisme (grincement des dents la nuit) ou de dysfonction des vertèbres cervicales,  dans ces cas-ci, il est préférable de consulter un professionnel de la santé. Sinon, la plupart du temps, vous pourrez avoir le contrôle sur ces maux de tête.

Si l’on vous dit que c’est le vin qui vous donne mal à tête, vous saurez qu’à l’avenir pour l’éviter vous n’aurez qu’à limiter ou réduire considérablement votre consommation. Mais si l’on vous dit que se sont vos muscles et votre posture qui sont les coupables de vos céphalées, que devrez-vous faire?

Posez-vous les questions suivantes et agissez!

Des muscles du cou et des épaules tendus et fatigués peuvent générer des malaises, dont les céphalées. Si celles-ci sont épisodiques, des exercices d’étirement, de relaxation, de la chaleur et du repos seront de mise à court terme. Si ces céphalées sont chroniques, il faut vous demander pour quelles raisons. Votre poste de travail est-il adapté à vos besoins? Travaillez-vous avec un ordinateur portable ou une tablette numérique plus qu’il ne le faudrait? Passez-vous plusieurs heures dans une position statique sans prendre de vraies pauses? La charge de travail est-elle trop élevée?

En corrigeant l’ergonomie de votre poste de travail, en ayant une bonne hygiène posturale, en vous accordant des pauses actives durant lesquelles vous faites les exercices recommandés par votre thérapeute, vous serez en mesure de les prévenir et même de les éliminer pour de bon!